Posts by Jean-Marie

    Cher(e)s internautes de Station !

    Chères lectrices, chers lecteurs intéressé(e)s !


    Après des mois et des mois de développement et de tests, nous sommes très heureux de vous présenter Stationsweb version2,0 ! La nouvelle version du site Web des Stations a déjà été activée gratuitement pour tous les utilisateurs actuels et futurs de Stationsweb. Il n'y a rien de plus que vous devez faire pour profiter de la nouvelle mise à jour !


    La dernière mise à jour Stationsweb AWEKAS comprend de nombreuses nouvelles fonctionnalités et améliorations ! Continuez à lire pour apprendre les détails...


    Quoi de neuf?


    1. L'application Web progressive Web de Station :

    • Le site Web de Station est désormais disponible sous forme d'application pour les appareils Android, iOS, Linux et Windows - veuillez trouver le didacticiel en cliquant ici !
    • Les navigateurs basés sur Webkit (par exemple Chrome, Edge) affichent une icône dans la barre d'adresse du navigateur qui installera
    • l'application Android (Chrome) affichant une icône Awekas contextuelle lors de la visite de la page Web d'une station pour l'installer sur votre mobile.... il suffit de cliquer sur cette icône
    • l'application iOS Safari prend en charge cette fonctionnalité dans son menu de partage en cliquant sur "ajouter à l'écran d'accueil"

    2. Rénovation approfondie de la conception :

    • Le site Web des Stations a été optimisé pour les appareils mobiles (smartphones et tablettes) - un nouveau design réactif a été mis en place
    • Modernisation générale du design web des Stations

    3. Nouvelles fonctionnalités et améliorations supplémentaires :

    • Tous les graphiques ont été renouvelés et peuvent maintenant afficher toutes les valeurs envoyées par la station
    • Les bulletins météo peuvent désormais être créés directement à partir du site Web des Stations, y compris sur les appareils mobiles
    • La page de prévisions météo a également été optimisée pour les appareils mobiles. Les appareils mobiles afficheront désormais une version simplifiée des prévisions. La version complète est toujours disponible en cliquant sur un bouton
    • La page soleil/lune a été entièrement renouvelée. Toutes les valeurs sont présentées sous forme de graphiques
    • La navigation a été améliorée pour les appareils mobiles
    • Le mode Présentation affiche désormais toutes les images en mode plein écran. Ainsi, des informations supplémentaires ou avertissements peuvent être inclus d'une manière plus agréable.
    • Des légendes d'accessoires peuvent être ajoutées aux capteurs d'humidité du sol et aux capteurs d'humidité des feuilles
    • Les unités d'humidité du sol seront désormais automatiquement réglées sur % ou cb (centibar), en fonction du type de station
    • et bien d'autres améliorations, corrections de bugs et optimisations


    L'équipe AWEKAS vous souhaite de nombreuses heures de bonheur avec le web 2.0 des nouvelles Stations !


    Pour de plus amples informations, visitez cette page.

    Si l'accès au site principal d'AWEKAS est totalement gratuit et sans engagement, nous vous informons que nous vous offrons l'activation de Stationsweb pour un essai gratuit durant quinze jours. Au-delà de cette période, l'accès à Stationsweb devient une extension payante d'AWEKAS de 4,25€ par mois payable d'avance annuellement soit 51€ à la date de ce message (09/10/2022). Ce prix couvre les frais d'hébergement (serveurs et énergie) des pages Web, ce prix pouvant évoluer dans le temps en fonction des conditions économiques... que vous comprendrez aisément à l'heure actuelle.

    L'abonnement initial annuel souscrit n'est pas reconduit automatiquement, il vous faut renouveler la souscription à son terme ou avant la fin de son expiration. Elle prendra effet à la suite de l'abonnement.

    History and definition


    Wind chill refers to the sensation of cold produced by the wind on a body releasing heat, while the actual ambient air temperature does not drop. Paul Siple and Charles Passel were the first to develop the concept of wind chill factor around the 1940's during Antarctic experiments.


    The concept then gradually spread thanks to the meteorological service of the United States. The initial calculation of the windchill index was based on the energy loss of the human body in Watt/m² of skin. This method was difficult to interpret by the general public. It has been greatly enhanced by Environment Canada to meet the needs of Canadians.


    Today, a new index close to the reality felt by the human body is expressed by a number without unit similar to the temperature. It prevents cold injuries in the vicinity and below 0°C or 32°F, especially by dressing more warmly to avoid severe frostbite by sample.


    A motionless person knows that the sensation of cold is all the more important so since the wind is violent. The cooling sensation is caused by combined effect of wind and temperature on the human body. It is wind chill, also called "felt temperature". We recall that this is not a temperature but a index likened to temperature for a good understanding and especially a better use of the general public. The wind chill index or "felt temperature" is thus without units.


    Our body is isolated from the outside ambient temperature by a thin layer of air close to the skin, called boundary layer. A man or an animal forms a layer of moist air on the surface of his skin through his internal metabolism. The air is a good thermal insulation and this layer trapped in clothing or fur maintains a constant skin temperature.


    This layer disappears by convection with the effect of the wind, exposing the skin to the ambient temperature of the air, and therefore to the cold. The body must produce sufficient energy for recreating this protective layer. If the wind blows the layers one after the other, the skin temperature decreases. The air moves the humidified air and brings drier air, promoting in that way evaporation and thus cooling: we feel the cold. Metabolism decreases faster as temperatures become low, potentially leading to hypothermia.


    At the same air temperature, the more violent the wind is, the lowest the skin temperature feels. Similarly, the wind causes a evaporation process of moisture from the skin that removes even more heat from the body. The loss of body heat is therefore more rapid and important with wet skin than dry skin.


    Display on AWEKAS instrument panel


    With the conditions of validity written below, the wind chill index is strictly calculated from the negative temperature of -45.55°C or -50°F to 10°C or 50°F. Above, the "felt temperature" displayed is identical to the ambient air temperature or without display with the indication "n.a" for not applicable.


    Calculation formulae


    During the 2000's, scientific and medical experts worked to develop the current new wind chill index. This index is mostly useful during the winter period, volunteers dressed in winter uniforms have been exposed to several combinations of temperature and wind speed in a refrigerated wind tunnel. To define and finalise the new index, the researchers noted the heat loss rates of their faces, the only exposed parts, under both dry and wet conditions.


    All these results have led to the equation of a model near the reality. Above 10°C or 50°F, the heat losses became very low and the induced risks negligible. This upper threshold of calculation has therefore been retained. For low temperatures, activity without rapid depletion of his caloric reserves has been taken into account. The value is thus set at -45,55°C or -50°F in quiet time.


    Therefore formulae are verified and only valid between 10°C or 50°F and -45.55°C or 50°F. According to the WMO guides, the ambient temperature T is measured under shelter from wind, sun and precipitation at 1,5 m of grassy soil. The wind speed V is measured by an anemometer normally installed at 10 m height (WMO standards).


    Metric system to have the WC index (number without units) from temperatures T in degrees Celsius and wind speed V in km per hour


    0 km.h-1 ≤ V ≤ 5 km.h-1: WC = T + 0.2 (0.1345 T -1.59) × V


    5 km.h-1 < V ≤ 177 km.h-1: WC = 13.12 + 0.6215 TC + (0.3965 TC -11.37) × V^0.16


    Imperial system to have the WF index (number without units) from temperatures in degrees Fahrenheit and wind speed V in mile per hour


    0 mph < V ≤ 3,107 mph: WF = TF + 0,2 (0,21646 TF - 11,5326) × V


    3,107 mph <V ≤ 117 mph: WF = 35.74 + 0.6215 TF + (0.4275 TF - 35.75) x V ^ 0.16


    Conversion factors used: V mph = 0.621371 V km/h V km/h = 3.6 V m / s T°F = 32 + 1.8 T°C



    Effects and risks


    The index was determined by a statistical projection based on an experiment based on measure of the energy loss by the skin on the unprotected parts of the volunteers' faces. Therefore, it is not taken into account the effects peculiar to each individual, such as the nature of the skin, hid aging, his lipid film, the presence of beard and the thickness of the horny layer and subcutaneous fat. Protection by cosmetic products can slow down the wastage. The weight/height ratio of individuals also affect their resistance to cold as well as their ability to regulate body heat and their own calorific capacity. A stocky person will be more resistant than a tall, slim person. Finally the diet, hydration by drink and the muscular and metabolic activity of the individual determine his own production of heat: his resistance to hypothermia. Age and fitness are also important factors: the elderly and children have less muscle mass and thus generate less body heat.


    The wind chill index can be a useful indication to runners, cyclists and motorcyclists for visualising the cooling to which their body is exposed depending on their speed of movement. A marathon runner at about 20 km /h at an ambient temperature of 10 C will experience a temperature similar to 7.4°C. A biker traveling at 90 km / h at 0°C would have a feeling of -10.2°C, hence the quality and importance of protective equipment.



    In order to improve the wind chill index, the heating effect produced by direct exposure or solar radiance should be taken into account, which makes it possible to withstand low temperatures for longer periods in the absence of significant wind but which can also cause burns not immediately felt. In bright and sunny weather, the temperature could also be increased from 5 to 10°C (10 to 18°F). The effect of atmospheric pressure on the heat capacity of the air and the ambient vapor pressure and the relative humidity of the air is not taken into account, in grams of steam per kilogram of air also determines the dry vapor pressure already present in the air. This pressure limits evaporation by breathing or sweating. This evaporation is the main source of reduction and regulation of body temperature. Finally, the effect of moisture from precipitation or the environment is not taken into account. It significantly modifies the thermal resistance of the
    skin.


    By way of conclusion


    The lower the temperature is, the more the impact on the temperature perceived by the human body is big. Consequently, the Nordic countries being colder, they are more sensitive on this subject than temperate or warm countries.


    Surveys were conducted to ensure that the new wind chill index would meet the needs of the population. The new index is expressed by a number similar to the temperature, according to the preferences of most users. However, since the wind chill index represents the sensation of cold on the skin, it is not a real temperature. It must be given without the symbol of degree. For example, "Today the temperature is -10°C, and the wind factor is -20".


    Calculation file to be downloaded windchill_calculation_table.zip xls and ods extension

    Historique et définition


    Le refroidissement éolien représente la sensation de froid produite par le vent sur un organisme dégageant de la chaleur, alors que la température réelle de l'air ambiant ne s'abaisse pas. Paul Siple et Charles Passel ont été les premiers à développer le concept de facteur du refroidissement éolien aux alentours des années 1940 lors d'expériences en Antarctique.


    Le concept s'est graduellement répandu ensuite grâce au service météorologique des Etats-Unis. Le calcul initial de l'indice de refroidissement était basé sur la déperdition du corps humain en Watt/m² de peau. Cette relation était difficile à interpréter par le grand public. Elle a été grandement améliorée par Environnement Canada pour répondre aux besoins de la population canadienne.


    Aujourd'hui, un nouvel indice proche de la réalité ressentie par le corps humain est exprimé par un nombre sans unité ressemblant à la température. Il permet de prévenir les blessures causées par le froid aux voisinages et en dessous de 0°C ou 32°F, notamment en s'habillant plus chaudement pour éviter par exemple des engelures sévères.


    Une personne immobile sait que la sensation de froid est d'autant plus importante que le vent est violent. Le sensation de refroidissement est causée par l'effet combiné du vent et de la température sur le corps humain. C'est le refroidissement éolien, aussi appelé "température ressentie". Nous rappelons qu'il ne s'agit pas d'une température mais d'un indice semblable à une température pour une bonne compréhension et surtout une meilleure utilisation du grand public. L'indice de refroidissement éolien ou "température ressentie" est donc sans unité.


    Notre corps est isolé de la température ambiante extérieure par une mince couche d'air proche de la peau, appelée couche-limite. Un homme ou un animal forme une couche d'air humide à la surface de sa peau grâce à son métabolisme interne. L'air est un bon isolant thermique et cette couche emprisonnée dans les vêtements ou la fourrure garde donc la peau à une température constante.


    Cette couche disparaît par convection avec l'effet du vent, exposant la peau à la température ambiante de l'air, donc au froid. Le corps doit produire l’énergie suffisante pour recréer cette couche protectrice. Si le vent emporte les couches les unes après les autres, la température de la peau baisse. Le mouvement d'air chasse cet air humidifié et apporte de l'air plus sec, favorisant ainsi l'évaporation et donc le refroidissement : nous ressentons alors le froid. Le métabolisme décroît d'autant plus vite que les températures deviennent basses, pouvant entraîner un risque d'hypothermie.


    A une même température de l'air, plus le vent sera violent plus la température de peau ressentie sera basse. De même, le vent provoque un processus d'évaporation de l'humidité de la peau qui enlève encore plus de chaleur au corps. La perte de chaleur corporelle est donc plus rapide et importante avec une peau mouillée qu'une peau sèche.



    Affichage sur le panneau d'instrument d'AWEKAS


    Avec les conditions de validité données ci-dessous, l'indice de refroidissement éolien est strictement calculé de la température négative de -45,55°C ou – 50°F à 10°C ou 50°F. Au-dessus, la "température ressentie" affichée est identique à la température de l'air ambiant ou sans affichage avec la mention "n.a" pour non applicable.


    Formules de calcul

    Durant les années 2000, des experts scientifiques et médicaux ont travaillé pour mettre au point le nouvel indice de refroidissement éolien. Cet indice ayant principalement son utilité en période hivernale, des volontaires habillés en tenue d'hiver ont été exposés à plusieurs combinaisons de température et de vitesse de vent dans une soufflerie réfrigérée. Pour définir et aboutir à la mise au point du nouvel indice, les chercheurs ont donc noté les taux de perte chaleur de leurs visages, seules parties exposées, à la fois dans des conditions sèches et humides.


    Tous ces résultats ont permis d'aboutir à des mises en équation d'un modèle proche de la réalité. Au-dessus de 10°C ou 50°F, les déperditions devenaient très faibles et les risques induits négligeables. Ce seuil maximal supérieur de calcul a donc été retenu. Pour les basses températures, l'activité sans un épuisement rapide de ses réserves caloriques a été pris en compte. Le valeur est ainsi définie à-45,55°C ou -50°F par temps calme.


    Les formules sont donc vérifiées et valides entre 10°C ou 50°F et -45,55°C ou 50°F. D'après les guides WMO, la température ambiante T est mesurée sous abri du vent, du soleil et des précipitations à 1,5 m d'un sol engazonné. La vitesse du vent V est mesurée par un anémomètre normalement installé à 10 m de hauteur (normes WMO).

    Système métrique pour avoir l'indice RC (nombre sans unités) à partir des températures T en degrés Celsius et de la vitesse du vent V en kilomètre par heure


    0 km.h-1 ≤ Vitesse V ≤ 5 km.h-1 : RC = T + 0,2 ( 0,1345 T − 1,59 ) × V


    5 km.h-1 < Vitesse V ≤ 177 km.h-1 : RC = 13,12 + 0,6215 TC + (0,3965 TC – 11,37) × V^0,16


    Système impérial pour avoir l'indice RF (nombre sans unités) à partir des températures en degrés Fahrenheit et de la vitesse du vent V en mile par heure

    0 mph≤ Vitesse V ≤ 3,107 mph : RF = TF + 0,2 (0,21646 TF – 11,5326) x V


    3,107 mph< Vitesse V ≤ 117 mph : RF = 35,74 + 0,6215 TF + (0,4275 TF – 35,75) x V^0,16


    Facteurs de conversion utilisés : V mph = 0,621371 V km/h V km/h = 3,6 V m/s T°F = 32 + 1,8 T°C



    Effets et risques


    L'indice a été déterminé par une projection statistique issue d’une expérience basée sur mesure de la perte d’énergie par la peau sur les parties non protégées du visage des testeurs. Il n'est donc pas tenu compte des effets propres à chaque individu tels que la nature de peaux, son vieillissement, son film lipidique, la présence de barbe et l'épaisseur de couche cornée et de graisse sous-cutanée. La protection par des produits cosmétiques peut ralentir les déperditions. Le rapport poids/taille des individus jouent également sur leur résistance au froid comme sur leur capacité à réguler la chaleur corporelle et leur propre capacité calorifique. Une personne râblée sera plus résistante qu’une personne grande et svelte. Enfin l'alimentation, l’hydratation par boisson et l'activité musculaire et métabolique de l’individu déterminent sa propre production de chaleur : sa résistance à l'hypothermie. L'âge et la condition physique sont également des facteurs importants : les personnes âgées et les enfants ont moins de masse musculaire et génèrent donc moins de chaleur corporelle.


    L'indice de refroidissement éolien peut être une indication utile aux coureurs, cyclistes et motocyclistes pour se représenter le refroidissement auquel leur corps est exposé en fonction de leur vitesse de déplacement. Un marathonien courant à environ 20 km/h par une température ambiante de 10°C ressentira une température similaire à 7,4°C. Un motard se déplaçant à 90 km/h par 0°C aurait un ressenti de -10,2°C, d'où la qualité et l'importance des équipements de protection.



    Pour parfaire les valeurs de l'indice de refroidissement éolien, il faudrait prendre en compte l'effet de réchauffement produit par l’exposition directe ou la radiance solaire, qui permet de supporter plus longtemps des basses températures en l'absence de vent notable mais qui peut aussi provoquer des brûlures non ressenties immédiatement. Par temps clair et ensoleillé, la température ressentie pourrait être également augmentée de 5 à 10°C (de 10 à 18°F). Il n’est pas tenu compte non plus de l’effet de la pression atmosphérique sur la capacité calorifique de l’air (capacité à absorber la chaleur) et sur la pression de vapeur ambiante, ni de l’hygrométrie de l’air, en grammes de vapeur d'eau par kilogramme d’air déterminant aussi la pression de vapeur sèche déjà présente dans l’air. Cette pression limite l’évaporation par respiration ou transpiration. Cette évaporation est la principale source de réduction et régulation de la température corporelle. Enfin, il n'est pas tenu compte de l’effet de l’humidité, provenant des précipitations ou du milieu ambiant. Elle modifie sensiblement la résistance thermique de la peau.


    En guise de conclusion

    Plus la température est basse et plus l'impact duvent sur la température perçue par le corps humain est grand. Par conséquent, les pays nordiques étant plus froids, ils sont plus sensibles à ce sujet que les pays tempérés ou chauds.


    Des sondages ont été fait pour s'assurer que le nouvel indice de refroidissement éolien répondrait aux besoins de la population. Le nouvel indice est exprimé par un nombre ressemblant à la température, selon les préférences de la plupart des utilisateurs. Toutefois, comme l'indice de refroidissement éolien représente la sensation du froid sur la peau, il ne s'agit pas d'une température réelle. On le donne donc sans le symbole de degré. Par exemple: "Aujourd'hui, la température est de -10 °C, et le facteur éolien est de -20".


    windchill_calculation_table.zip


    Bonjour,


    Je ne comprends pas votre question. Si votre station envoie les données relatives au vent (moyenne 10 minutes, direction et rafale), celles-ci sont intégrées sur nos différentes cartes météo. Elles doivent apparaître sur votre page d'instruments.


    Sur cartes météo > observations, vous aurez la moyenne 10 minutes et la direction. Sur cartes météo > vent, vous aurez la courbe sur 24 heures avec les dernières valeurs du vent envoyées à AWEKAS : moyenne 10 minutes, direction et rafale.


    Si vous rencontrez des problèmes spécifiques, merci de nous communiquer votre id et le nom de votre station

    Utilisez le logo dont voici le code à insérer :
    <a href="http://www.awekas.at"><img src="http://www.awekas.at/images/awekas-logo-kl.jpg" alt="www.awekas.at" width="90" height="98" border="0"></a>


    Mettez width="90"et height="98" avec des valeurs proportionnelles plus petites par exemple pour la moitié respectivement 45 et 49, pour un tiers 30 et 32.6666 arrondi à 33

    Pour avoir un fond transparent, il suffit de modifier votre code couleur de la page html où vous insérer votre logo :


    <iframe src="http://www.awekas.at/banner/insert.php?id=1;1779;FFFFFFF;0000CC;000000;fr;m1;0" width="150" height="90" scrolling="no" marginheight="0" marginwidth="0" frameborder="0" name="ifrm1" align="right">


    Copier le code généré avec la couleur blanche, puis ajouter une septième lettre F pour obtenir la couleur transparente comme montré ci-dessus en rouge avant de l'insérer dans votre page.

    Bonsoir,


    Tout est possible mais nous souhaitons conserver le graphisme de la bannière.
    Si nous réduisons trop sa dimension, la lecture devient difficile. Une dimension réduite de moitié environ 250 x 32 pixels serait-elle acceptable (ouvrir l'attachement pour le voir en grandeur réelle) :



    Plus petit devient délicat. Une autre solution serait de n'avoir que le logo mais le but initial est de dire ce qu'est le site AWEKAS.

    Quel que soit le logiciel utilisé ou le mode de transfert utilisé, il n'est pas possible de récupérer les données passées et non envoyées vers AWEKAS. Nous n'allons pas lire sur les ordinateurs des membres pour récupérer leurs données météo.


    En cas d'envoi par push ou directlink, vous créez le fichier et l'envoyer directement à AWEKAS. Il faut donc être connecté.


    En cas de lecture sur votre site web par AWEKAS, nous lisons un seul fichier qui porte toujours le même nom avec les mises à jour de votre logiciel. Nous ne pouvons donc pas retrouver les données passées puisqu'elles sont écrasées à chaque mise à jour.

    Bonsoir Florent,


    Les données sont reçues ou "captées" sur votre site web au fil de l'eau. C'est à dire en temps réel. Il n'y a pas de système de récupération des données passées et non envoyées à AWEKAS. Par quel logiciel envoyez-vous vos données?


    Si vous souhaitez avoir des données en continu sans passer pas votre PC et pour faire de substantielles économies d'électricité regarder un mode de transfert par un mini-serveur de type Alix 1D ou une unité de stockage réseau de type NAS, le plus simple est le NLSU2. J'ai personnellement un Alix qui tourne 24/24 et consomme moins de 3 W, soit approximativement 27kWh par an ou environ 4 € par an . Cette consommation est ridicule devant celle d'un PC qui est au minimum de 100 à 150W, soit 1095 kWh par an sur une base de125W. Vous économisez au minimum 1050 kWh par an ou environ 150 €. Il y a un an et demi, j'ai investi 175 € acheté un Alix 1D chez Varia-Store en Allemagne auquel vous pouvez adjoindre le logiciel intégré Meteohub. Le système est très vite amorti.


    Regardez également le site Meteohub (en anglais) qui offre d'autres solutions, dont une où il propose un service d'abonnement à un prix tout à fait correct.


    To All,


    We have a update problem of graphic for a large part of the website since 24 hours, mainly for the Instrument and Quality pages. We are currently solving this technical hitch independant of our willingness. Please be patient for patching this trouble, which is not also simple as we would wish it.

    Thank you for understanding